samedi 24 mars 2012

chaleur humaine.

Au coin d'une ruelle,un gueux,
En lambeaux,vêtu,il frissonne.
Ombre errante,il se rend vers ceux,
Qui,toute la journée moissonnent...


Il faut leur tendre la main,oui;
Afin qu'ils comprennent son sort.
C'est tout ce qu'il pouvait faire,lui;
Son corps chétif à moitié mort...


Il fait froid;les coeurs sont chauds;
Voici de la soupe et du pain.
L'homme mange enfin un morceau;
Il dort en pensant à...demain...

5 commentaires:

Mousse a dit…

Bonjour cher Tahar,
La chaleur humaine fait du bien.
Que c'est triste tous ces malheureux, ils sont nombreux chez nous aussi.
Si tout le monde avait un toit.
La vie serait belle.
Je voudrais que tout le monde soit heureux, je sais c'est utopique.
On peut rêver.
Il fait encore très beau à Bruxelles, c'est super.
Bon week-end, tendres bisous.

Tahar Yettou a dit…

Bonjour,chère Mousse,
Encore une fois,tu nous montres combien ton coeur déborde de générosité,d'amour et de Bien.J'en suis convaincu.
Je te souhaite un beau dimanche.
Voilà,je profite tant bien que mal de mes brèves vacances.Je suis allé en montagne et au littoral.Nous avons des journées ensoleillées,combien agréables.
Je t'embrasse.
A demain.

Mousse a dit…

Bonjour cher Tahar,
Tu n'as pas eu ma newsletter hier, mais je n'avais pas le temps, je suis partie la journée, il faisait trop beau.
Le dimanche, j'oublie souvent.
Il y a moins de monde, le dimanche c'est très zen.
Merci pour ta gentillesse.
Mon mari trouve aussi que j'ai un très grand coeur, je pense toujours aux autres, le dimanche, je pense un peu à moi, (rires).
Je te souhaite une bonne semaine et une bonne fin de vacances.
je t'embrasse bien fort à demain.

cronin a dit…

Bonsoir Tahar Yettou,

Merci de votre venue... la misère, la faim, est hélas un grand fléau de notre société moderne. Vous avez écrit un joli poème, avec un message très fort, "tendre la main" vers les plus nécessiteux, beaucoup de bénévoles le font, je le fais aussi, savoir rester humble devant la vie, qui souvent, bascule très vite dans la pauvreté ! Ne jamais les dédaigner, car se sont des hommes, des femmes, des enfants, se pourrait être NOUS tout simplement... merci pour eux, Tahar Yettou ! Ma rose d'amitié, belle et douce soirée. Corinne (Cronin).

DYANE a dit…

Bonjour Tahar,

Un sujet malheureusement trop d'actualité.

Bravo à toi :)